• annuaire et annonce santé

La plante de konjac

Le konjac de son nom botanique Amorphophallus konjac, est une plante qui pousse à l’état naturel essentiellement en Asie, Chine, Japon, Vietnam, Thaïlande, Philippines ou Indonésie, ils font partie des pays où vous pouvez trouver du konjac plus particulièrement dans les forêts.

Une plante assez simple, sans réelle beauté et qui peut mesurer jusqu’à plus d’un mètre de haut.
La particularité de cette plante est d’avoir un gros rhizome qui une fois séché va donner de la farine de konjac dont le principal composant est le glucomannane une fibre soluble dans l’eau qui est très peu calorique, et possède de sérieux effets coupe faim.La plante de konjac

Elle a de tous temps été cultivée par les paysans asiatiques qui se servaient du rhizome qui peut atteindre trois à quatre kilos soit comme une pomme de terre qu’ils consommaient alors entière, ou bien ils réduisaient ce rhizome en farine et s’en servaient pour la préparation de nombreux plats.

De nos jours les qualités du glucomannane comme coupe faim, ont fait le succès de cette plante dont la demande a littéralement explosée et qui est désormais cultivée sur plusieurs continents.

Faire pousser un konjac chez soi

En France la mode est au bio et faire pousser ses propres légumes, fabriquer ses propres produits, est devenu un style de vie, plus par souci de santé que par intérêt financier on aime tout simplement cultiver ses propres herbes et légumes, on sait au moins ainsi ce qu’on met dans son assiette.

Le konjac peut pousser en France, en pot par exemple ou selon le climat dans le jardin, et les offres commerciales dans ce sens sont de plus en plus nombreuses.

Est-ce une bonne idée de faire pousser un konjac, pourquoi pas, mais si le but est d’en tirer à termes de la farine, sachez que le konjac doit être âgé de trois ans pour que son rhizome soit suffisamment riche en glucomannane.

Si on ajoute à cela le fait que la plante n’a rien de fantastique coté ornemental on peut se demander l’intérêt d’une telle culture amateur.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *